ventilateur

Le guide de votre bien-être à domicile

Choisir, installer et entretenir sa ventilation

Choisir une ventilation

© Oleg Ivanov - Fotolia.com

Aérer ou ventiler son intérieur est primordial. Renouveler l'air de son habitation, c'est à la fois oxygéner le milieu, réguler l'humidité ambiante et gérer la température. Mais parmi la multitude de systèmes proposés, le choix est vaste et compliqué. Comment choisir le bon système de ventilation pour son logement? Quels sont les prix du commerce ? Y-a-t-il des précautions à prendre? Voici quelques conseils pour vous aider à choisir, installer et entretenir votre ventilation.

  1. Choisir un système de ventilation approprié
  2. Ventiler à tous les prix
  3. Précautions à l'installation
  4. Un entretien régulier

Choisir un système de ventilation approprié

Choisir le système de ventilation adapté à son logement n'est pas aisé.

Afin de faire le bon choix, il est nécessaire de prendre en compte un certain nombre de critères, liés aux conditions intérieures et extérieures de l'habitation.

Pour cela, il est conseillé d'établir un bilan des charges du milieu à traiter, afin de dimensionner correctement la centrale de traitement de l'air.

Il faut donc prendre en compte les charges dites "sensibles" et "latentes".

Les charges sensibles provenant de l'intérieur d'une habitation sont définies en fonction du nombre d'occupants, de l'éclairage et des équipements.

En général, les charges sensibles venant de l'extérieur sont positives en été, grâce à l'ensoleillement, et négatives en hiver, à cause des déperditions.

Les charges latentes sont définies en fonction de l'humidité du local, provenant du matériel et des occupants.

Dans tous les cas, avant de prendre une décision, prenez conseil auprès d'un expert.

Ventiler à tous les prix

Le coût d'une ventilation mécanique contrôlée est variable.

Il dépend du système choisi (simple ou double flux), de la taille de l'habitation et de sa configuration (étages, couloirs...).

Installer une ventilation revient beaucoup moins cher à la construction qu'à la rénovation.

Les prix peuvent varier du simple au double, du fait de la complexité de l'installation.

La fourchette de prix est comprise entre 400 et 2000 euros pour un logement neuf et entre 600 et 4000 euros pour de la rénovation.

Une climatisation coûte entre 350 et 5 000 euros, installation comprise.

Le prix d'une climatisation est évalué en fonction du nombre d'unités comprises dans le système, de la puissance de ces unités, des options (réversibles ou non), de la qualité du moteur (avec ou sans bruit), des technologies incluses, du type d'installation (invisible ou non) et des installateurs.

Précautions à l'installation

Avant d'installer une ventilation mécanique contrôlée ou un climatiseur, il est nécessaire d'établir un bilan des conditions du milieu.

Il faut prendre en compte l'hygrométrie, les conditions extérieures, intérieures et les charges établies au préalable avant achat.

L'installation et le réglage du système dépendent également de la saison et de la situation géographique du logement.

Il faut en effet définir les températures sèches et hygrométriques extérieures afin de calculer les charges maximales à combattre dans le logement.

Un entretien régulier

Il est important de noter que, comme pour chaque appareil domestique, il est nécessaire d'entretenir sa ventilation ou sa climatisation.

Mal entretenue, elle peut devenir bruyante, moins efficace, voire même, contaminer l'air insufflé dans la maison.

Pour s'assurer du bon entretien de son aérateur, il est conseillé de nettoyer régulièrement les bouches de sorties, les filtres d'insufflation et d'extraction et de dépoussiérer les entrées d'air.

Pour un entretien plus complet, il est recommandé de faire appel à un spécialiste environ tous les trois ans.