Le guide de votre bien-être à domicile

Ventilateur

Ventiler son logement

ventilateur

© Oleg Ivanov - Fotolia.com

Aérer efficacement son habitation est primordial, aussi bien en termes de confort que de santé. Installer un aérateur ou ventilateur permet de renouveler en permanence l'air que l'on respire, mais aussi de limiter la propagation des bactéries, des moisissures et des poussières, souvent responsables de problèmes respiratoires ou allergiques.
  1. A quoi sert un ventilateur/aérateur?
  2. Quels risques en cas de non-ventilation ?

A quoi sert un ventilateur/aérateur?

Renouveler l'air de votre habitation est une nécessité vitale. En effet, sans ventilation, votre logement peut devenir un véritable nid à microbes et à poussière. A terme, une mauvaise ventilation peut parfois entraîner de graves problèmes de santé. En effet, le manque d'aération crée de l'humidité, propice au développement des acariens, des bactéries et des moisissures, responsables de troubles respiratoires ou allergiques. De plus, renouveler régulièrement l'air ambiant est nécessaire pour bien oxygéner un milieu clos. Ventiler correctement une habitation, c'est donc : apporter de l'air neuf, frais et sec, donc non-pollué ; pourvoir aux besoins en oxygène des occupants du logement ; évacuer les odeurs et les polluants qui s'accumulent au quotidien ; éliminer les excès d'humidité et donc, les moisissures, les bactéries et les poussières.

Comment ventiler une pièce ?

Autrefois, l'aération des maisons était assurée naturellement car les fenêtres et les ouvertures sur l'extérieur étaient peu étanches et laissaient passer l'air. Aujourd'hui, les habitations sont en général bien isolées et l'air extérieur ne peut pas s'y infiltrer naturellement. Aérer manuellement, en ouvrant les fenêtres ou les portes, ne suffit pas à ventiler correctement une pièce. Alors, pour préserver la qualité de l'air et éliminer les bactéries et l'humidité à l'intérieur des logements, des solutions ont été mises en place. Il est désormais possible de faire installer, chez soi, un système d'aération qui assurera en permanence le renouvellement de l'air du logement. D'un côté, on trouve les ventilations mécaniques contrôlées, appelées plus simplement VMC. De l'autre, les climatiseurs, qui assurent non seulement le rôle de ventilateurs automatiques, mais aussi de régulateurs de température (chauffage et réfrigérant).

Quels risques en cas de non-ventilation ?

Un logement pas ou mal ventilé est une source de risques graves pour l'habitant. En effet, l'air neuf est plus frais et plus sec que l'air "vicié"d'une habitation. Sans cet air extérieur, l'humidité a tendance à s'accroitre. Elle entraine ainsi l'apparition de moisissures, qui peuvent être dangereuses pour la santé. Non seulement elles dégradent les murs et les meubles, mais elle libère dans l'air des allergènes qui peuvent être à l'origine de crises d'asthme ou d'allergies respiratoires. De même, une habitation peut contenir du monoxyde de carbone, particulièrement dangereux. Il peut provenir par exemple d'appareils de chauffage mal entretenus ou de chauffe-eaux mal raccordés, mais aussi de la fumée de tabac. C'est un gaz discret mais extrêmement dangereux, qui peut être mortel en grande quantité. Il est donc important d'aérer pour éliminer ce gaz toxique. Enfin, l'air de notre habitation peut contenir de nombreux polluants, comme les hydrocarbures, l'oxyde d'azote ou les poussières. Ces polluants sont responsables de nombreux troubles tels que les irritations, l'asthme, les allergies, les empoisonnements... Aérer votre habitation, c'est en faire un endroit sain et agréable à vivre.